Psychothérapie cognitive ou cognitivo-comportementale ?

Psychothérapie cognitive ou cognitivo-comportementale ?

Psychothérapie cognitiveVous allez dans ce nouvel article découvrir ce qu’est une psychothérapie cognitive afin de pouvoir la comparer avec les autres méthodes comme l’approche cognitivo-comportementale (également présentée ici), dans le but de choisir l’orientation qui correspond le mieux à vos attentes et à vos besoins.
Mais après avoir repérer la méthode qui semble vous convenir, c’est le choix du thérapeute qui fera toute la différence. Donc si la méthode a son importance, le choix du praticien est déterminant.

 

La psychothérapie cognitive

Cette méthode thérapeutique vise à supprimer les comportements problématiques en prêtant une attention particulière aux raisonnements et aux croyances erronées.
La psychothérapie cognitive agit donc directement sur les processus cognitifs du sujet en utilisant des techniques de suggestions comme par exemple l’hypnose (voir notre article sur l’hypnose ericksonienne).

Dans la famille des psychothérapies cognitives, il existe différentes méthodes comme par exemple la thérapie émotivo-rationnelle développée par le psychologue et psychothérapeute américain Albert Ellis.
Postulant que les perturbations comportementales et émotionnelles sont le résultat de croyances et de perceptions irrationnelles, elle vise à modifier le système de croyances du sujet perturbé.

Bibliographie sur la psychothérapie cognitive

  • C. André – éditions Bernet Danilo (collection Essentialis) :
    Les thérapies cognitives.
  • J. Cottraux – éditions Masson :
    Les thérapies comportementales et cognitives.
  • A. Ellis et R. Harper – éditions L’homme éditions :
    L’approche émotivo rationnelle.

Psychothérapie cognitive pour changer de regard sur soi donc sur le monde

 

La psychothérapie cognitivo-comportementale

Associant les approches cognitive et comportementale (ainsi que la prise en compte des phénomènes non-conscients et émotionnels), cette méthode thérapeutique postule que chacun a la capacité d’apprendre des compétences nouvelles.

Après l’étude d’une problématique concrète sur différents aspects (comportement, pensée, émotion…) et sa mise en perspective dans son contexte (liens avec l’histoire et l’environnement du sujet), un problème-cible est identifié.
Celui-ci est analysé en détails pour permettre de définir conjointement un objectif thérapeutique qui va être traité par le sujet en apprenant à modifier ses compétences, à en développer de nouvelles et à libérer son potentiel.

Le sujet est notamment mis en situation par le psychothérapeute.
Il va par exemple apprendre à se confronter à une situation qui est pour lui source d’anxiété.
Mais avant de la vivre en réalité, il la visualise mentalement avec l’aide d’une technique de relaxation pour favoriser la réussite de l’apprentissage.
Tout sera ensuite commenté, analysé et ajusté si nécessaire jusqu’à la réalisation totale de l’objectif de départ.

Dans la famille des thérapies cognitivo-comportementales, il existe différentes méthodes comme par exemple l’AT (Analyse Transactionnelle), la PNL, les méthodes de relaxation (voir également du côté de la sophrologie et plus particulièrement du côté de la sophro-analyse)…

Psychothérapie cognitive ou cognitivo-comportementale ?
5 (100%) 11 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *