Apprendre la PNL | Technique : l’art de la flexibilité

ImprimerEnvoyer

Nous avons déjà parlé de communication et de techniques PNL dans d’autres articles de notre blog ou de notre site Internet et vous avez ainsi déjà pu découvrir notamment :

  • le feed-back
  • la critique et le ragot
  • l’espace de communication
  • l’observation et la synchronisation
  • l’écoute active
  • la communication et la manipulation…

Voici une technique PNL qu’il est très important d’utiliser en communication (et d’une manière plus générale dans votre vie quotidienne), il s’agit de la flexibilité.
Découvrez dans cet article ce qu’est la flexibilité, comment être flexible, pourquoi être flexible et comment changer une situation grâce à la PNL.

Qu’est-ce que la flexibilité en PNL ?

La flexibilité est votre capacité à vous adapter à différentes circonstances.

Comment être flexible ?

Tout simplement en utilisant les techniques PNL que vous connaissez déjà : l’observation et la calibration (voir plus haut - liens vers articles).

Ainsi, en vous approchant trop près de votre interlocuteur (frontières physiques et/ou psychologiques), celui-ci va vous envoyer des signaux indicateurs de son malaise vous informant que votre intrusion le dérange (ce sont ces signaux que vous devez calibrer - repérer : détournement du regard, mouvement du corps vers l’arrière ou le côté, modification de la couleur de la peau…).
Il vous faut donc vous adapter en prenant une distance plus confortable pour celui que cela dérange afin de ne plus nuire au rapport et à la relation.

Pourquoi être flexible ?

Etre flexible en PNL c’est également apprendre à arrondir les angles.
Vous sentez qu’un conflit risque de se produire avec votre conjoint ou votre collègue ?
C’est le moment de faire preuve de flexibilité en arrondissant les angles.
Cela ne veut pas dire que vous allez renoncer à votre point de vue mais rappelez-vous que la communication est l’art d’ouvrir les portes et non celui de les refermer.
En voulant convaincre l’autre, sachez qu’il y aura alors un con et un vaincu (con-vaincu).

L’idée en PNL est au contraire de chercher à se mettre à la place de l’autre pour adopter un court instant son point de vue.
Et puisque vous avez fait la démarche d’essayer de le comprendre vraiment, il y a de fortes chances que votre interlocuteur en fasse autant.
En changeant de regard, vous ouvrez les portes de la relation. Vous apportez une énergie positive et constructive, un peu de génie, et vous mettez ainsi l’autre en position d’en apporter aussi…
Vous avez ainsi toutes les chances de désamorcer le conflit naissant et de trouver une solution ou un accord gagnant-gagnant.

Changez, cela vous changera !

Vous l’avez compris, la philosophie de la PNL indique que si quelque chose ne vous convient pas, vous devez changer.
Et vous devez renoncer à l’idée de vouloir changer les autres.
Je sais, le changement fait souvent peur. Mais, selon le principe qu’un « petit clic vaut mieux qu’un grand choc », sachez qu’il ne s’agit souvent que d’un tout petit changement et que celui-ci peut avoir un grand effet qui aura pour conséquence de transformer radicalement une situation.


Et vous, allez-vous changer quelque chose aujourd’hui ?..

Newsletter

News & réductions !

Test : Testez-vous !