Psychothérapie brève ou psychodynamique ?

Psychothérapie brève ou psychodynamique ?

Psychothérapie brève ou psychodynamiqueVous allez dans cet article découvrir ce qu’est une psychothérapie brève en comparaison de l’approche psychodynamique. Dans d’autres articles de ce blog vous allez aussi découvrir d’autres orientations psychothérapeutiques qui peuvent correspondre à vos attentes et à vos besoins. En effet, sur agoracademie.com/blog je vous propose une vision large mais non exhaustive des méthodes thérapeutiques dans le cadre d’un dictionnaire en ligne. Vous trouverez donc au final forcément la vôtre !

 

La psychothérapie brève : le modèle Palo Alto

Influencée par les travaux des chercheurs de l’école californienne de Palo Alto, cette méthode volontairement limitée dans le temps a été développée par Paul Watzlawick (philosophe, analyste jungien et psychothérapeute) et John Weakland (anthropologue et ingénieur chimiste).
Quelques années après, soit en 1967, le centre de Thérapie brève (Brief therapy center – BTC) du Mental research institute de Palo-Alto est créé sous l’impulsion de Richard Fisch (psychiatre) qui souhaite se concentrer sur le soulagement rapide des souffrances.

Ainsi, à l’opposé d’autres méthodes thérapeutiques comme la psychanalyse, postulant que toute intervention vise le changement et qu’il vaut mieux savoir comment cela marche plutôt que pourquoi cela ne fonctionne pas, sa priorité est de résoudre rapidement le problème plutôt que d’essayer de comprendre d’où il vient.

L’orientation d’une psychothérapie brève est donc de définir le problème en termes concrets, ici et maintenant, pour que le sujet puisse aussi vite que possible transformer ses troubles actuels par de nouveaux apprentissages de manière à vivre mieux demain ce qui lui pose problème aujourd’hui.

Véritable méthode de résolution de problèmes, la psychothérapie brève a également des applications dans le domaine professionnel (gestion des ressources humaines, management…), social et médical (relation d’aide…).

→ Voir aussi du côté du coaching dont l’approche rapide et limitée dans le temps est similaire.

Bibliographie sur la psychothérapie brève

  • P. Watzlawick et G. Nardone aux éditions Le seuil :
    Stratégie de la thérapie brève.
  • E. Gilliéron aux éditions Dunod :
    Manuel de psychothérapies brèves.
  • J. Weakland, R. Fisch et L. Segal aux éditions Le seuil :
    Tactiques du changement, thérapie et temps court.
  • J. Weakland, R. Fisch et P. Watzlawick aux éditions Le seuil :
    Changements – paradoxes et psychothérapie.
  • J. Weakland et P. Watzlawick aux éditions Le seuil :
    Sur l’interaction (Palo Alto 1965-1974) une nouvelle approche thérapeutique.

Psychothérapie : changer c'est possible et c'est plus rapide qu'on ne l'imagine

 

La psychothérapie psychodynamique

L’orientation psychodynamique perçoit les troubles comportementaux et émotionnels du sujet comme la résultante principale de conflits familiaux non résolus, vécus dans la petite enfance et réactivés sous forme de problèmes à l’âge adulte.

L’approche psychodynamique applique les notions spécifiques issues de la psychanalyse (analyse des associations d’idées, interprétation des rêves, travail sur l’inconscient…) pour revivre et résoudre ces conflits.

La durée du traitement est donc, contrairement à la psychothérapie brève, non limitée dans le temps.

Psychothérapie brève ou psychodynamique ?
5 (100%) 14 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *